Guerrier embouteilleur

Embouteillage vin : Les 4 étapes-clés

L’embouteillage du vin est réalisé à la propriété lorsque le vin est arrivé à maturation et prêt à être commercialisé. Cette dernière opération est essentielle et complexe. Elle nécessite un savoir-faire rigoureux et un équipement technique performant pour garantir la préservation de la qualité du vin.

La société Guerrier Embouteilleur vous propose un embouteillage de vin avec un équipement moderne et performant. Un  équipement qui s’adapte aux attentes et besoins des vignerons quel que soit le volume de la mise souhaitée.

Guerrier Embouteilleur s’engage à offrir une prestation dans le plus grand respect du vin et du terroir. Il a à cœur la valeur de cette étape cruciale pour les vignerons.

« La mise en bouteille à la propriété est un gage de qualité pour le consommateur, soucieux de la provenance des produits qu’il achète.»

Quelles sont les étapes de l’embouteillage du vin à la propriété ?

L’embouteillage du vin s’articule autour de quatre grandes étapes successives dont la préparation, le tirage-bouchage, l’habillage et le nettoyage. Ces étapes se combinent à de nombreux processus techniques : filtration, inertage, stérilisation, stabilisation etc. Ces étapes sont essentielles pour protéger le vin finale et sa qualité.

Préalable : prise de contact pour la découverte de la propriété

Guerrier Embouteilleur se déplace dans un rayon de 150 km autour de Nîmes. Dans un premier temps, il vous est possible de faire une demande de devis préalable, gratuitement et sans engagement. Nous pouvons procéder par email ou par téléphone.

Guerrier Embouteilleur vient également, si vous le souhaitez, à votre rencontre pour découvrir votre domaine vinicole. Il étudie l’accessibilité des lieux, votre production de vin et vos besoins en termes d’embouteillage. Ainsi il peut déterminer avec vous la meilleure offre possible. A l’issue de cette rencontre, une proposition commerciale et un contrat de prestation vous sont adressés.

Une fois cette proposition validée par le vigneron, l’embouteillage vin est planifié. Guerrier Embouteilleur procède à la préparation de l’intervention.

Jour J : embouteillage du vin à la propriété

Etape 1 : Préparation

Mise en place
  • Installation du camion sur le domaine
  • Raccordement aux réseaux (eau, électricité, évacuation)
  • Préparation de l’approvisionnement en matières premières (bouteilles,  bouchons, cartons, étiquettes)
Stérilisation du matériel et préparation du pompage du vin
  • Procédure de stérilisation complète de la palette de filtration et de la tireuse
  • Contrôle de l’intégrité des filtres
  • Raccordement aux cuves (manches à vin)
  • Inertage avec gaz neutre (azote) des équipements de tirage et de filtration
Réglage des machines (en parallèle de la stérilisation)
  •  Hauteur de remplissage et dimensions des bouteilles
  •  Enfoncement du bouchon
  •  Distribution des capsules
  •  Disposition des étiquettes
  •  Formats de traçabilité
  •  Dimensions des cartons utilisés

Etape 2 : Tirage-Bouchage

Etape 2 : Tirage-bouchage

Grâce à un équipement complet et moderne, Guerrier embouteilleur propose des embouteillages de petites mises comme de plus grandes quantités. L’équipement permet une cadence maximale de 3 000 bouteilles/heure et une production jusqu’à 15 000 bouteilles/jour.

  • Le tirage du vin se fait par « légère dépression » à l’aide de becs étudiés pour éviter toute oxydation ou émulsion lors du remplissage des bouteilles et jusqu’à la “dernière goutte” pour garantir le moins de perte possible du produit. La tireuse autonome assure un remplissage optimal quel que soit le type de bouteille utilisé (37,5 cl, 50 cl, 75 cl ou 1,5 L)
  • Le bouchage se fait en 3 phases : compression, enfoncement, évacuation. A noter que la vitesse d’enfoncement est la même quelle que soit la cadence. La boucheuse avec vide contrôlé est adaptable à tout type de bouchon : liège naturel, aggloméré, recomposé ou synthétique. Dotée d’un système de sélection et de propulsion doux ainsi qu’un évacuateur de poussières de liège, le dispositif garantit ainsi l’absence de salissures causées par les poussières environnantes. La qualité du vin est ainsi préservée.

Etape 3 : Habillage

Etape 3 : Habillage

  • Capsulagedistribution automatique des capsules et sertissage par déformation, réglable selon la matière (aluminium ou étain). La machine assure un lissage parfait de la capsule autour du goulot grâce à un mouvement asymétrique (descente lente – montée rapide), pour un habillage avec une qualité de finition optimale.
  • Étiquetage et marquagenotre étiqueteuse vous garantit une précision de pose lors de l’étiquetage de vos bouteilles. Elle permet la pose d’un grand choix de formats d’étiquettes, de contre-étiquettes et de médailles adhésives. Elle s’adapte selon votre demande et les normes en vigueur. Un dispositif à jet d’encre permet également d’assurer la traçabilité grâce à un numéro de lot. Ce jet permet d’inscrire sur chaque bouteille, par exemple, le jour et l’heure d’embouteillage du vin.
  • Mise en cartonla mise en carton est faite manuellement par deux opérateurs. Les cartons sont scotchés automatiquement avant de descendre du camion pour être palettisés. Un marquage par jet d’encre sur le flanc de chaque carton (repère visuel et/ou traçabilité) vous est proposé. Enfin Guerrier Embouteilleur vous propose une mise en carton , en caisse ou en palox selon votre demande.

Etape 4 : nettoyage, contrôle,qualite

Etape 4 : Nettoyage et contrôle qualité

1. Nettoyage des machines en fin d’intervention

Une fois la mise en bouteille finalisée, nous procédons à un nettoyage strict des équipements selon un plan d’hygiène rigoureux avec :

 

  • Rinçage à l’eau à 50 °C
  • Rinçage à l’eau froide
  • Stérilisation à l’eau chaude à 90°

Guerrier Embouteilleur est engagé dans une démarche respectueuse de l’environnement. Après l’intervention, nous procédons au tri sélectif des déchets avant enlèvement par vos soins.

2. Contrôle de qualité

Toutes les étapes d’embouteillage du vin sont enregistrées dans un suivi sanitaire comme outil de traçabilité avec des fiches qualité renseignées toutes les 2h.

Deux échantillons témoins par vin embouteillé sont prélevés en milieu de mise. L’un est conservé 6 mois à 1 an en fonction de la commercialisation. L’autre est analysé en laboratoire pour contrôle.

3. Décompte des bouteilles

Fin d’intervention, décompte des bouteilles et rapport de qualité donné au vigneron-producteur.

4. Facturation

L’étape de facturation intervient sur place à la fin de l’embouteillage du vin à la propriété.

Grâce à une offre et un équipement technique adaptés, les vignerons indépendants ainsi que les petites caves coopératives ont trouvé un embouteilleur à leur mesure.»

Guerrier embouteilleur